En japonais, la phrase se termine par le prédicat (le prédicat de la phrase apporte une information sur le sujet. Il est ce que l’on dit du sujet). C’est à dire qu’en japonais, si l’on met le prédicat à la fin de phrase, on peut mettre les autres mots à n’importe quel ordre.

Au Japon, il y a encore beaucoup de choses qui sont écrites uniquement en japonais. Je trouve que c’est dommage car si c’est traduit en anglais ne serait-ce qu’un mot, les étrangers peuvent les acheter.  Par exemple, les shampoings et les conditionners. Il y a des produits qui indiquent sur les flacons uniquement en Katakana, comme「シャンプー」「コンディショナー」.

Le japonais est une langue SOV (sujet-objet-verbe), donc le verbe se situe à la fin de phrase. C’est la difficulté pour moi de traduire le japonais en français à l’oral lors de la réunion. Avant de traduire en français, il faut écouter jusqu’à la fin de ce qu’ils disent les japonais, car les verbes ne viennent qu’à la fin.

Dire les mois en japonais est assez simple car il suffit d’ajouter « gatsu 月 » qui veut dire « le mois » après les chiffres du mois.

Vous avez appris à compter les chiffres en japonais dans le cours « Comment compter en japonais (1) Les chiffres ». Mais pour dire les dates en japonais, il y a d’autre façon de compter les chiffres.

Articles récents
Catégories
Profils

 

Bonjour,
Je m’appelle Izumi,
je suis professeur de japonais, originaire d’Osaka.

Lire la suite…

Rechercher