En japonais, la phrase se termine par le prédicat (le prédicat de la phrase apporte une information sur le sujet. Il est ce que l’on dit du sujet). C’est à dire qu’en japonais, si l’on met le prédicat à la fin de phrase, on peut mettre les autres mots à n’importe quel ordre.

En Japonais, il y a beaucoup de particules. Les particules sont très importantes pour connaitre la fonction du mot qui lui précède (la fonction, c’est à dire le sujet, le complément d’objet direct, etc). Les particules sont des mots d’en général (mais pas toujours) une syllabe qui indiquent la fonction grammaticale d’un mot ou d’une expression. Par exemple, wa(は)、ga(が)、ni(に)、o(を), etc.

Articles récents
Catégories
Profils

 

Bonjour,
Je m’appelle Izumi,
je suis professeur de japonais, originaire d’Osaka.

Lire la suite…

Rechercher